06-01
2014
Auteur : Jérôme Forget
Partager :

En ce début d’année 2014, l’équipe Guest & Strategy vous souhaite une excellente réussite dans vos projets et activités touristiques.

Carte_voeux_Guest_Strategy_conseil_accompagnement_chambres_hotes_Jérôme_Forget_2014

C’est l’heure du bilan de l’année passée 2013 et des perspectives de l’année 2014 autour des chambres d’hôtes et des gites. Il est évident que notre secteur bouge et évolue considérablement vers toujours plus de professionnalisme. Les tendances constatées l’année dernière ne changent pas, un propriétaire se doit d’être de plus en plus polyvalent et d’afficher un produit original voire même unique que ce soit par le bâti ou bien par l’humain.

Nous allons donc respectivement analyser les tendances du marché de la chambres d’hôtes et des gites du point de vue du porteur de projet et propriétaire puis les tendances du E-tourisme afin d’être performant sur le web.

Le propriétaire de chambres d’hôtes et gites en 2013 :

L’évolution voire la complexité des statuts :

Les choses n’ont jamais été simples sur ce sujet dans notre milieu mais les années 2013 et 2014 marqueront sans aucun doute des changements. La définition de son statut juridique devient un véritable élément fondamental du succès ou de l’échec de votre projet.

- Évolution à venir du statut d’auto-entrepreneur :

Il était question à l’été 2013 de durcir le statut de l’auto-entreprise en diminuant les seuils de revenus. Le plafond d’une activité de chambres d’hôtes ou gites passerait de 85 000 € à 47 500 € et un dépassement durant deux années consécutives entrainerait une obligation de basculer dans le régime de droit commun des sociétés. En décembre 2013, Le député Laurent Grandguillaume propose de simplifier et d’harmoniser l’existant en créant deux régimes fiscaux et sociaux distincts : l’un forfaitaire calé sur le modèle de l’auto-entreprise, l’autre au bénéfice réel pour les entreprises en développement. En effet, le projet de Pinel je cite : « semble à l’évidence ne satisfaire personne, et que l’incertitude qui pèse sur l’avenir de l’auto-entreprise commence à peser également sur les chiffres de la création d’entreprise ». Ce projet de loi doit être examiné début 2014 au Parlement en espérant qu’il prenne en compte les considérations du rapport Grandguillaume…

 - Chasse à la sorcière des locations meublées touristiques dans les grandes villes :

La loi Duflot qui entrera en vigueur en 2014 vise à limiter l’essor des locations meublées de courte durée. En effet, le bailleur aura l’obligation d’obtenir par sa commune une autorisation de changement d’usage (d’habitation vers location touristique) et devra recueillir au préalable l’aval de ses copropriétaires à la majorité simple… Cette loi s’appliquera pour les villes de plus de 200 000 habitants et sur décision municipale les zones dites « tendues », soit les zones d’urbanisation continue de plus de 50.000 habitants. En cas de non-respect le propriétaire s’expose à une amende de 25 000 euros et une astreinte de 1 000 euros par jour et par mètre carré jusqu’à sa régularisation ! L’Express titre donc : « Péril sur la location meublée touristique »…

- Vers une multiplication des immatriculations en sociétés :

La chambre d’hôtes se professionnalise mais qu’est-ce que dit la loi au sujet de l’obligation de se déclarer en société ? Un propriétaire de chambres d’hôtes doit-il être inscrit au registre du commerce sous le statut de société ? La réponse est : Oui pour certains, Non pour tous ! Oui si l’activité de location de chambres d’hôtes est exercée de manière habituelle en recherchant des profits et en faisant leur profession. Non si les personnes exercent cette activité de manière accessoire, en complément d’une activité professionnelle. Je vous invite à consulter notre article de l’été 2013 : « La chambre d’hôtes doit-elle être inscrite au Registre du Commerce en tant que Société ? Point sur le cadre juridique de la chambre d’hôtes à l’été 2013… ». Travaillant de manière étroite avec des Chambres de Commerce et d’Industrie, je vous garantis que mes interlocuteurs reçoivent de plus en plus de chambres d’hôtes ressortissantes de la Chambre ce qui n’ était pas le cas il y a quelques années…

L’hôtellerie indépendante en difficulté… :

Oublions le faux et pervers clivage entre chambres d’hôtes et hôtels que les médias nous ressassent de manière perpétuelle. Il est malheureux de constater pour notre économie que l’hôtellerie indépendante est en difficulté voire même en péril… Selon Mark Watkins, le dirigeant du cabinet d’études Coach Omnium : « 2 hôtels indépendants ferment chaque jour en France, depuis 3 ans ». Un constat accablant expliqué dans la 2ème édition de son « Enquête économique sur la petite hôtellerie française ». Les raisons sont nombreuses, je cite : « Des taux d’occupation faibles pour 63 % des hôtels qui ne dépassent pas 50 % de taux d’occupation annuel, des prix de chambres orientés vers le bas, une rentabilisation compliquée ou encore des travaux de modernisation insuffisants en volume ». Au final, constat terrible qui nous transmet que 59% des hôteliers interrogés lors de cette étude souhaitent vendre leur affaire alors que les repreneurs sont loin de se bousculer pour un éventuel rachat…

L’évolution des statuts nous dresse un portrait de plus en plus professionnel de la chambre d’hôtes et des locations meublées qui contraste avec une hôtellerie indépendante en grande difficulté. N’assistons-nous pas là à un  phénomène structurel modifiant de manière profonde le marché… ???

Les tendances du E-tourisme autour des chambres d’hôtes et gites en 2013 :

L’ère du zapping et du mobile :

Il ne s’agit pas d’un scoop mais votre touristonaute est de plus en plus volatile et exigeant. Il consulte une multitude de sites Internet avant de finaliser sa réservation, zappe et passe en toute facilité de la tablette, au pc sans oublier le mobile à toute heure de la journée et de la nuit… Bien que propices à la comparaison ainsi qu’à la géolocalisation, nous constatons selon le 9ème baromètre publié par Médiamétrie//NetRatings que 8% des utilisateurs de mobiles et 12% des propriétaires de tablettes ont déjà achetés sur ces supports… Vous n’avez donc plus le choix, il vous faut afficher une réelle visibilité sur l’ensemble de ces supports. Nous vous conseillons tout d’abord de créer votre site Internet en version dite « Responsive » afin que ce dernier s’adapte automatiquement aux différentes tailles des écrans et de vous positionner sur des applications mobiles dominatrices telles que Facebook ou encore Tripadvisor…

Booking.com redistribue les cartes de la E-distribution :

J’ai publié deux articles autour de la montée en puissance de Booking.com depuis 2 ans dans le secteur de la chambres d’hote et des gites : « Booking.com : ami ou ennemi des chambres d’hôtes » et « Booking.com, ami ou ennemi des chambres d’hôtes ? Mariage idyllique ou divorce assuré : la suite 1 an après… ». Pour le meilleur, Booking est une machine de référencement Google trustant les 1ers liens de manière quasi-systématique, il apporte des réservations « garanties », il génère également des réservations directes passant par Booking mais réservant directement sur votre site Internet à hauteur de 14% selon une étude ErevMax diffusée en 2013 et permet de capter une clientèle pas forcément habituée au maisons d’hotes. Pour le pire, Booking est très gourmand en commissionnement, vous mange votre référencement en achetant sur Google Adwords le nom de votre maison d’hôtes ou gites, vous impose une parité tarifaire et vous apporte une clientèle non adaptée à la chambre d’hote. Aujourd’hui le débat est plus que lancé et on ne compte plus le nombre d’articles traitant du sujet « Booking » car il est certain est que Booking.com ne laisse personne indifférent et surtout pas les hôteliers qui ont lancé depuis plusieurs mois l’initiative Fairbooking afin d’essayer de « lutter » contre Booking.com. Projet très intéressant dont nous pourrions nous aussi nous inspirer… Quoi qu’il en soit, il est crucial de rester au maximum indépendant sur ses ventes et de confier à Booking.com un nombre limité de chambres…

Les avis et les réseaux sociaux :

C’est la ruée vers l’or du moment, les avis, les réseaux sociaux et la cartographie changent la donne et bousculent nos habitudes. Plus de 72% des internautes cherchant un hébergement consultent des sites d’avis avant de réserver. Vous n’avez donc plus le choix et ce même si nous connaissons tous le débat des vrais versus faux avis… Aujourd’hui tout le monde se met à récolter des avis y compris les réseaux sociaux. Facebook depuis quelques semaines à intégrer des étoiles. Non, il ne s’agit pas d’étoiles du classement Atout France mais bel et bien de notes que vos clients ou devrais-je dire de vos « amis » Facebook peuvent laisser sur votre établissement. Google + accentue également l’affichage de ses avis sur vos pages. L’avis est si bon pour le référencement Google et l’avis de mes amis m’incitent encore plus à séjourner dans tel ou tel hébergement…

Vous l’avez très bien compris, notre secteur des chambres d’hôtes et gites évolue et ce n’est que le début. A vous de prendre le bon wagon pour assurer avec passion et dynamisme la pérennité ainsi que le développement de votre projet en 2014…

Belle année à tous !

4 commentaires

  1. Ping : Le bilan 2013 et les tendances 2014 pour les chambres d’hotes et gites | AppartInPau – Les meublés du Château

  2. Laurenna

    Merci pour cet article.
    En effet, malgré les quelques difficultés que rencontre le secteur, il faut bien dire que les maisons d’hôtes et les gîtes ont de bels avenirs!

    A suivre.

    Répondre
    1. Jérôme Forget Auteur de l’article

      Bonjour,
      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Les difficultés que rencontrent notre secteur des chambres d’hôtes sont surtout de l’ordre légal comme le montre notre article avec un encadrement endurci depuis quelques années qui nous pousse vers davantage de rigueur et professionnalisme. L’attrait de la clientèle pour nos maisons d’hôtes est quant à lui réel et croissant…
      Félicitations pour votre très joli site Internet.
      Belle continuation à vous,
      Jérôme Forget
      Guest & Strategy

      Répondre
  3. Ping : Le bilan 2013 et les tendances 2014 pour les chambres d’hotes et gites | Espace Pro Tourisme Grand Tourmalet Pic du Midi

Laisser un commentaire