27-11
2013
Auteur : Jérôme Forget
Partager :

Nous le répétons constamment mais avec l’avènement de très gros acteurs de la commercialisation en ligne tels que Booking ou encore Tripadvisor, il devient indispensable de diversifier vos sources de visibilité sur Internet et donc de clients. La fameuse formule de ne « pas mettre ses œufs dans le même panier » est essentielle afin de ne pas tomber dans un risque de dépendance envers ces géants qui sont finalement éloignés des problématiques humaines des chambres d’hotes et des gites. En effet, ils sont financièrement bien plus intéressés à promouvoir des hotels que des maison d’hotes ou encore des gites. Il vous suffit de constater leur difficulté à afficher les termes « chambres d’hôtes » au lieu « d’hôtels » sur la fiche de notre client « La Feuillaie ».

Le choix se réduit sur notre capacité à faire sans ces gros acteurs qui vous généreront des réservations indirectes autant que directes (Voir étude WIHP) mais il vous faut absolument compter sur d’autres. Des sites Internet partenaires qui relaieront avec une plus grande fiabilité vos informations, des sites Internet qui ne vous demanderont pas X% de commission sur chaque nuitée vendue, des sites Internet qui vous permettront d’attirer une clientèle bien définie dites de niche et qui aura envie de découvrir votre lieu aussi bien pour votre maison que pour vous, etc.

Blog_reussir_sa_maison_hotes_Vélo_Randonnées_visibilité_Internet_gay_provenceNous comptions historiquement 2 segments dits de « masse » de clientèles. Le segment « loisir » venant le week-end et pendant les vacances scolaires et le segment « professionnel » venant en semaine au sein de votre maison d’hôtes. La définition de « segments » est aujourd’hui contestée étant donné que le comportement des individus est de plus en plus éclaté et singulier donc non représentatif d’une masse. Il est aujourd’hui intéressant de diversifier la source de vos potentiels hôtes. Il vous faut donc attirer ce que nous appelions des segments de « niche ». Là aussi, le terme niche commence à poser problème car à l’image de la Fédération Française de Randonnée Pédestre qui pèse plus de 200.000 adhérents, ces segments grossissent de manière dynamique. Ces niches sont bien souvent organisées, ont des clubs, fédérations et des attentes identiques.

Voici une liste non exhaustive de différentes « niches » potentiellement intéressées et intéressantes à travailler afin que vous aillez le plaisir de les recevoir au sein de vos maisons d’hotes et gites :

  • Randonneurs
  • Cyclistes
  • Motards
  • Pèlerins
  • Célibataires
  • Amoureux
  • Gay
  • Belges
  • Anglais
  • Astronomes amateurs
  • Amateurs de vin
  • Etc

Pour illustrer nos propos, nous avons eu la chance de recueillir le témoignage du site Internet : www.gay-provence.org.

Blog_reussir_sa_maison_hotes_Péniche_les_Anges_dEux

© Péniche les Anges d’Eux

  • Présentez-nous le site Internet Gay-Provence en quelques mots et quelques chiffres ?

Depuis plus de 13 ans les sites www.gay-provence.org et www.gay-sejour.com font la promotion de destinations touristiques auprès des communautés homosexuelles et de leurs sympathisants.

Plus qu’un simple portail de réservation, c’est un réseau d’accueil et d’activités gay et gay-friendly. Nous référençons aujourd’hui près de 1400 partenaires : Hôtels, chambres d’hôtes, restaurants, campings, locations, et autres activités touristiques en France et de plus en plus à l’étranger.

Le site enregistre plus de 6 millions de pages vues en 2013 avec 1,8 millions de visiteurs unique.

Nous proposons aux internautes des hébergements et des activités dont les propriétaires ont tous signés la charte de qualité Gay Provence : ainsi, ils s’engagent tant sur la qualité de leur prestation que sur leur démarche non discriminatoire. Une garantie pour les touristes de voyager dans de bonnes conditions.

  • Quels sont vos arguments pour une chambre d’hôtes qui souhaite s’abonner sur Gay-Provence face à de gros acteurs tels que Booking ?

En terme commercial, nous proposons un système d’abonnement « tout compris » annuel, sans commission ni options facturées en plus, nous laissons donc nos partenaires libres de fixer leurs tarifs et promotions ce qui nous semble plus respectueux des propriétaires de chambres d’hotes.

Nous considérons à l’instar des grosses centrales de réservation que la notion de partenariat fait appel à des échanges personnalisés, n’obéissant pas seulement à une logique commerciale.

Etr

e sur Gay Provence, c’est donc avant tout partager des valeurs communes de convivialité et de non-discrimination ce que les gros sites de réservation ne peuvent garantir…

  • On dit souvent que la clientèle Gay est très agréable mais pourquoi est-ce qu’elle est attirée par les chambres d’hôtes et quelles sont leurs attentes ?

Les attentes de la communauté gay sont en grande partie les mêmes que celles des autres voyageurs : un accueil de qualité, des prix en relation avec les prestations, des informations précisent sur les modalités de réservation mais on peut également ajouter qu’ils recherchent essentiellement des lieux où il ne seront pas regardé de travers en demandant un lit double ou en s’embrassant au bord de la piscine… Enfin proposer des infos sur la vie gay locale (plages, bars, restaurants) est indéniablement un plus.

  • Quels sont les conseils que vous pourriez donner à un propriétaire de chambres d’hôtes qui souhaite accueillir davantage de clientèle Gay ?

Les propriétaires de chambres d’hôtes ou de gîte qui souhaitent accueillir davantage de clientèle gay doivent faire la promotion de leurs activités sur des sites spécialisés reconnu par les communautés gay et lesbienne.

C’est en effet pour les voyageurs une garantie d’être reçu sans préjugé ni discrimination, dans un esprit à la fois convivial et ouvert. Je les invite donc à nous contacter via notre site pour rejoindre notre réseau et élargir ainsi leur clientèle.

 

2 commentaires

  1. Nuit d'un Jour

    Plus le temps passe et plus ces efforts deviennent inutiles lorsque le site Internet du propriétaire ne permet pas de confirmer une réservation en 5 minutes.
    Les visiteurs durement acquis préfèreront réserver sur booking.

    Il faudrait faire un manuel pour expliquer aux propriétaires comment se « servir » de Booking sans se faire « bananer »…

    1. Jérôme Forget Auteur de l’article

      Bonjour Thomas,
      Merci pour votre commentaire qui recadre bien les choses.
      En effet, vous avez tout à fait raison de témoigner sur l’importance de travailler sur les fondamentaux à savoir avoir un site Internet pour ses chambres d’hôtes ou gites qui non seulement soit visible, séduise mais également et surtout qui facilite la réservation. Je le vois au quotidien, les internautes sont de plus en plus exigeants et volatiles. S’ils mettent trop de temps à trouver un tarif, une disponibilité et surtout à réserver, ils partiront ailleurs et malheureusement, potentiellement chez Booking…
      L’utilisation de Booking est encore un autre sujet passionnant et qui mérite en effet qu’on s’y penche. Lorsque je suis contacté non pas une fois mais de nombreuses fois par des propriétaires de chambres d’hôtes qui confient tout à Booking tout en ayant abandonnés leur propre site Internet, je me dis qu’on a du travail pour remonter la pente…
      Au plaisir d’échanger à nouveau avec vous,
      Jérôme Forget
      Guest & Strategy

Laisser un commentaire