04-02
2013
Auteur : Jérôme Forget
Partager :

Nous ouvrons cette semaine notre blog à Carlos ORIHUELA GONZALES, Fondateur du 1er Réseau des Chambres d’Hôtes au Pérou  – Casas Del Peru afin qu’il nous livre sa vision des chambres d’hôtes à une échelle internationale et plus spécifiquement sur le marché d’Amérique Latine :

« Nous le savons, le tourisme international s’accroit année après année, lié à cela, la demande modifie son comportement et devient de plus en plus exigeante; la curiosité, la recherche du coté humain, l’authenticité, la qualité, la diversification des services ce sont les tendances actuelles.

Les chambres d’hôtes répondent à ces tendances puisque le touriste actuel cherche une augmentation des expériences à travers son voyage, il cherche à réveiller ou éveiller ses cinq sens. Notamment par le coté humain : se parler, s’entendre, se raconter, se toucher, sentir, regarder, gouter, sortir, en un mot : La rencontre.

Je me permets d’évoquer ces affirmations car j’ai longuement travaillé sur le sujet des chambres d’hôtes au Pérou visant la clientèle française lors de mes études puis depuis 2007, j’ai soutenu les différentes phases de la mise en place (l’aménagement, partie juridique, promotion, commercialisation, accueil) des chambres d’hôtes de mes parents à Arequipa Pérou. Toute cette expérience singulière, m’a permis d’arriver à plusieurs constats que je vais vous offrir, argumentés avec des exemples:

  • Une chambre d’hôte augmente l’expérience du voyage par rapport à un hôtel. Lors du passage d’une famille française en novembre 2012, ils ont été  invités au baptême du dernier petit enfant (4ans) du propriétaire de la maison.  Ils se sont sentis rapidement  intégrées dans la famille, lors de la soirée du baptême, tout la famille à dansé et joué avec tous les invités à cette événement.
  • Les liens amicaux sont plus faciles à établir lors d’un séjour chambre d’hôte : Un ami travaillait à la réception d’un hôtel trois étoiles à Arequipa et il me racontait que le manager le disait «  Tant que la réception est libre sans personne, c’est un signe de efficacité ! si vous parlez beaucoup avec les clients c’est un signe d’inefficacité ». Très à l’inverse, avec l’expérience dans le monde des chambres d’hôtes j’ai pu tisser des bons liens amicaux avec des amis en France, que je vois souvent ou on reste en contact par internet. Ces liens amicaux se sont crées grâce à l’ « expérience chambre d’hôte ».

e

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actuellement, les autorités et les professionnels du tourisme dans le monde entier commencent à réfléchir à la gouvernance, ils se posent la question comment faire participer les populations locales dans la dynamique touristique de notre territoire ?, cela se manifeste notamment en :

  • L’inclusion de populations dans la dynamique touristique de son territoire. Dans les années 50’s dont au début du concept, les chambres d’hôtes se situaient plutôt en milieu rural, aujourd’hui cela à évolue et on trouve cette offre à Paris, à Shanghai, à Rio de Janeiro. Le produit chambres d’hôtes ne se limite plus seulement au fait d’héberger des visiteurs, maintenant le produit se complémente avec des balades dans le quartier proposées par le même propriétaire, des travaux à la ferme (semence, récolte) entre autres, etc.

En effet, le monde des chambres d’hôtes commence à immerger au sein de l’ensemble des parties du globe, le concept venant de l’Angleterre avec les B&B, puis cela continue en France, aujourd’hui, il continue à s’étaler en commençant par les destinations classiques du marché français comme le Maroc. Par ailleurs, les Amériques ne pouvaient pas être l’exception. Las Posadas Rurales,  un réseau des « fincas » qui sont des grandes maisons dans le milieu rural, ont été créés dans différents pays d’Amérique Central où les bénéficiaires sont les familles qui tiennent cette initiative. Les gouvernements des différents pays d’Amérique Central ont fait appel à l’expertise de Gites de France pour ce projet.

Par ailleurs, dans ce domaine comme dans tous les autres, ils existent certaines barrières à l’entrée pour débuter l’activité, telles que :

  • Les hôteliers qui considèrent les chambres d’hôtes comme une concurrence. Il faudra comprendre que chaque produit à sa propre clientèle et sa propre identité.
  • La réglementation pour les chambres d’hôtes souvent est faite par des personnes qui ne sont pas sur le terrain. Avant tout c’est une passion où chaque propriétaire s’investit avec sa touche personnelle, laquelle est souvent difficile à encadrer par des règles strictes.

Nous devrons en effet apprendre des mauvaises expériences d’initiatives similaires menées au sein de différents pays plus « matures » sur notre domaine des maisons d’hôtes. La « mondialisation » nous permet, d’échanger des expertises dans différents domaines. On encourage le secteur chambres d’hôtes à croitre sur un niveau international, à organiser des événements pour le partage des expériences et que chacun puisse apprendre de l’autre.

Finalement en Amérique du Sud,  aucun label n’a été créé, donc au Pérou, on veut mettre en place le 1er réseau de chambres d’hôtes chez l’habitant sous la marque « Casas Del Peru ». On veut mettre en place un réseau de maisons en milieu urbain et rural tenues par des familles locales dans le soucis que les habitants deviennent des acteurs du tourisme.

Nous comptons aujourd’hui deux maisons d’hôtes pilotes mais nous ambitionnons de croitre ce nombre d’ici le mois août, date du lancement officiel de ce produit au Pérou. »

Carlos ORIHUELA GONZALES
Fondateur General Manager
1er Réseau des Chambres d’Hôtes au Pérou  – Casas Del Peru
Facebook : https://www.facebook.com/carlos.orihuelagonzales
Page Facebook: https://www.facebook.com/CasasDelPeru
Linkedin: Carlos Enrique Orihuela Gonzales
Page des chambres d’hôtes pilote milieu urbain celle de mes parents « Casa de Dina »:  https://www.facebook.com/CasaDeDina
Site web en création : www.casasdelperu.com
Présentation du Mémoire sur les maisons d’hôtes au Pérou : http://perousintakan.wix.com/2012#!__carlos

Logo_casa_del_Peru_international_carlos_reussirsamaisondhotes

4 commentaires

    1. Carlos Orihuela

      Hola!
      merci de votre commentaire, pour cette question je dirai que chaqu’un doit sa cible et savoir se differencier de autres initiatives que peuvent sembler proche! dans le cas de Casas del Peru on s’engage à faire des efforts pour savoir se diferencier des sites qui vendent juste de nuitées. On s’engage à une rencontre, valorisation du patrimoine local, expérience de voyage avec un gran coté humain. merci

      Répondre
  1. COQUEUX André

    je te souhaites beaucoup de réussite dans ton entreprise
    si la convivialité et la gentillesse est la même que celle que nous avions
    rencontré en 2007 chez ta maman , aucun doute ce sera le succès
    André

    Répondre

Laisser un commentaire