21-06
2012
Auteur : Laura Koeppler
Partager :

 

Chers porteurs de projets, propriétaires et exploitants maisons d’hôtes et gîtes,

Comme annoncé début mai, l’agence Guest & Strategy a orienté sa seconde grande étude sur la question de la rentabilité économique et financière du secteur des chambres d’hôtes et gîtes en France.

Ainsi, nous avons étudié les chiffres révélés par une enquête en ligne quantitative et anonyme, dans le but de mieux comprendre quelle pouvait être la rentabilité économique à espérer lorsque l’on choisit de créer des chambres d’hôtes ou des gîtes à l’heure actuelle, mais aussi afin de dégager quelques pistes de réflexion pour les propriétaires déjà en activité.

A travers des questions sur la nature de l’activité, son financement, sa gestion et les profils clientèle, l’analyse, qui a mobilisé près de 500 participants, révèle plusieurs grandes tendances, ainsi que certaines perspectives autour de l’avenir des maisons d’hôtes en France.

Les principales constatations :

  • De nombreuses mutations du marché : des propriétaires de plus en plus jeunes, des statuts juridiques simplifiés et moins contraignants, une montée en gamme accompagnée d’une diversification des services, des labels fortement présents et une prise de conscience du besoin de professionnalisation : 57 % des revenus sont complémentaires et 43 %  sont issue d’une activité professionnelle à part entière ;
  • Pour se démarquer, les propriétaires s’inscrivent dans de réelles démarches stratégiques de distribution et de communication : près de 50% pratique le “Yield Management”[1] ;
  • Des dépenses néanmoins surveillées : l’endettement est limité à hauteur de 30 % des fonds d’investissement et compensé par des subventions (10 % des fonds), peu de sous-traitance des tâches par souci d’économie ;
  • Plus l’on monte en gamme, plus l’activité est rentable : 52 % des sondés considèrent leur activité comme étant rentable.

Cette enquête nous prouve que le secteur de la chambre d’hôtes et des gites se structure, se professionnalise, et qu’on peut espérer vivre de cette activité mais dont l’investissement à la fois personnel en temps et professionnel en argent demeure important. Les projets sont plus réfléchis, l’endettement est moindre, et le patrimoine immobilier personnel est souvent mis à contribution dans cette activité, perçue comme une valeur refuge.

Nous tenons à remercier l’ensemble des participants pour le temps qu’ils ont bien voulu consacrer à cette enquête, ainsi que les relais institutionnels et nos partenaires qui ont contribué à la diffusion de cette enquête.

Afin de télécharger l’étude, vous pouvez vous rendre sur le lien suivant : http://tiny.cc/g2s8fw

L’équipe Guest & Strategy


[1] « Prix dynamiques ajustés par rapport à la période et au client afin de maximiser les recettes et les marges totales »

3 commentaires

  1. loreau

    Une question
    La nouelle donne économique ne va-t-elle pas à nouveau boulversée touts ces nouvelles idées.je le vois de plus en plus avec les remboursements de frai professionnels, même au niveau de ingenieurs et directeur ?
    De plus ne revient-on en ce monent à des discours je ne réserve plus dans de grosses structures car ce n’est pas calme. des hôtes aynat dee bon revenus recherchent à ce jour des structures de 2n voir 3 chambres au plus. Alors je reste très en interrogation sur toute ces études qui sont encore sur la lancée d’une éconmie en bon état de marche
    Cordialement
    dOMINIQUE lOREAU

    1. jeromeforget.guest&strategy

      Bonjour M. Ioreau,
      Nous vous remercions pour votre commentaire et témoignage sur notre blog « Reussir sa maison d’hôtes.com« .
      Pour appuyer vos propos, il est vrai que la clientèle professionnelle est attirée par les chambres d’hôtes et autres gites afin de trouver calme et prestations de qualité à un tarif souvent inférieur à l’hôtellerie « classique ». Je vous renvoie ainsi à notre étude précédente que traitait tout particulièrement du sujet des séjours professionnels en chambres d’hotes.
      Par rapport à votre point autour de notre économie en mauvais état de marche, si mon interprétation est là bonne, je vois cela comme un questionnement sur la faisabilité des projets de chambres d’hote au positionnement haut de gamme et de grande capacité. Le constat de l’étude, est que les prestations de chambres d’hote et gites, montent en gamme tout en ayant des porteurs de projet qui construisent des projets de plus en plus solides financièrement. Il est certain que les chambres d’hôtes évoluent mais que cette évolution doit se faire en adéquation avec le contexte économique locale, régionale, nationale voire-même internationale afin que les désillusions ne soient pas au rendez-vous des futurs ou actuels propriétaires de maisons d’hôtes.
      Au plaisir d’échanger,
      Belle saison à vous au sein de vos chambres d’hotes proche de Lyon
      Jérôme Forget
      Gérant
      Guest & Strategy

  2. Ping : Chambres d’hôtes et hôtels, pourquoi tant de haine… « Reussir sa maison d'hôtes

Laisser un commentaire