11-06
2012
Auteur : Laura Koeppler
Partager :

A l’origine, la chambre d’hôtes était un mode d’hébergement chez l’habitant que l’on trouvait exclusivement à la campagne, si possible bien profonde…

Les temps ont changé ! La démocratisation de l’activité et la multiplication des projets d’ouverture poussent les futurs propriétaires à redoubler d’imagination pour se différencier de l’offre traditionnelle : c’est ainsi que naissent différents types de chambres d’hôtes « alternatives ».

La chambre d’hôtes urbaine, une nouvelle façon de découvrir la ville

Totalement à l’antipode de la définition première de la chambre d’hôtes, des chambres d’hôtes d’un nouveau genre investissent les grandes villes. Très prisées par une clientèle d’affaires, mais également par des touristes majoritairement étrangers, les chambres d’hôtes urbaines répondent à un certain goût pour le luxe et le calme en pleine jungle urbaine.

Jugées plus accueillantes et personnalisées qu’un hôtel traditionnel, elles permettent de se sentir comme chez soi. Contrairement aux chambres rurales, la part d’intimité y est plus grande, la cohabitation avec les hôtes serait moins « marquée ». Mais la convivialité et l’hospitalité règnent, fort heureusement.

Autres variantes : les appartements d’hôtes, version urbaine du gîte traditionnel, sont en expansion : les propriétaires rachètent des studios pour en faire des locations indépendantes de leur lieu d’habitation. Ces appartements offrent toutefois les petits déjeuners, mais aucun repas. Les hôtes fréquentant ces appartements sont à la recherche de bonnes adresses, d’échanges d’informations exclusives avec le propriétaire des lieux, et bénéficient d’une offre très tendance et thématique. Très souvent, une large palette de services annexes est proposée.

Découvrir de nouveaux horizons près de chez soi : l’hébergement insolite

A présent, inutile d’aller jusqu’en Mongolie pour goûter au plaisir de la vie en yourte ! Explorer d’autres modes de vie le temps d’un week-end est désormais possible à quelques kilomètres de chez vos hôtes potentiels. Lasse de l’hôtellerie traditionnelle, la clientèle des hébergements insolites veut vivre une expérience originale et tenter un dépaysement complet, à proximité de chez elle.

Au-delà du volet originalité se traduit également un engouement pour un certain « retour aux sources », la réalisation de ses rêves d’enfance (dormir dans une cabane dans les arbres) ou encore un rapprochement avec la nature.

De plus, le développement d’hébergements durables, permettant d’allier insolite et écologie, est en phase avec la volonté de changement et de modernisation de la chambre d’hôtes.

Concevoir une offre innovante, c’est comprendre la demande et la transformer en produits et en services.  Aujourd’hui, développer une gamme de produits et de services complémentaires semble d’une importance capitale : nous ne cesserons de nous répéter, mais sachez chers propriétaires que vous avez affaire à non plus une mais des (innombrables types de) clientèles en perpétuelle quête de nouveautés, et qui ne souhaite malgré tout pas transiger avec un certain confort… Difficile à combler, on vous l’accorde !

Insolite, rime avec limite ?

Si bien des activités complémentaires comme les prestations de bien-être ou les séjours œnologiques sont ancrés dans l’offre touristique depuis un certain temps, et possèdent une clientèle fidèle, qu’en sera-t-il des roulottes, tipis, cabanes dans les arbres et autres ? Est-ce la curiosité des touristes qui expliquent leur succès actuel ? Vont-ils réussir à se faire une place dans le paysage hôtelier, ou sont-ils issus d’un phénomène de mode qui s’essoufflera à terme ? Affaire à suivre…

Laura Koeppler

4 commentaires

  1. Ping : Les chambres d’hôtes, la fin d’une image rurale ?, Web Academy, webmarketing, réferencement, web 2.0 (Grenoble, Annecy, Chambéry)

  2. Au Milieu de Nulle Part

    Même les indiens qui développent aujourd’hui l’écotourisme l’ont compris : insolite rime avec cosmopolite et le confort y est de rigueur ; rustique certes mais on peut trouver un accueil de qualité et du confort avec toilettes et douche chez les indiens bribris à 2 h de piste et 1h de pirogue du dernier lieu habité à la frontière du Panama et du Costa Rica ! en France ce n’est pas toujours le cas, même avec un plan national QUALITE TOURISME !

    1. jeromeforget.guest&strategy

      Bonsoir,
      Nous vous remercions pour votre commentaire tout à fait approprié.
      En effet, l’insolite doit rimer avec confort et services, preuve en est, des cabanes avec spa commencent à fleurir sur nos territoires…
      Les labels ont quant à eux, souvent en cran de retard sur les initiatives prises par les porteurs de projet et les propriétaires.
      Au plaisir de vous lire à nouveau,
      Jérôme Forget
      Guest & Strategy

  3. Ping : Chambres d’hôtes et hôtels, pourquoi tant de haine… « Reussir sa maison d'hôtes

Laisser un commentaire