09-02
2011
Auteur : Jérôme Forget
Partager :

Nous avons recueilli le témoignage d’Angélique et Olivier Bueb, propriétaires d’une maison d’hôtes dans le Cantal (Lien : La Chalinhôte). Ils ont décidé de partager leurs expériences et se lancent aujourd’hui dans les formations pratiques pour les créateurs et repreneurs de chambres d’hotes (Lien : La Chalinhôte formation chambres hotes). Première séssion prévue entre le 20 et 23 mars prochain…

1. Présentez vous et votre activité en quelques mots ?

Angélique était responsable Ressources Humaines dans le domaine de l’hôtellerie-restauration et Olivier, ingénieur informaticien. L’idée de changer de vie nous trottait depuis pas mal de temps dans la tête. Nous avons franchi le pas en 2008. Nous avons quitté la Région Parisienne pour nous installer dans le Cantal et y ouvrir notre maison d’hôtes. Après avoir mené ce projet pendant 2 années et exercé cette nouvelle activité passionnante depuis 2010, nous voulons désormais conseiller et accompagner tous ceux et toutes celles qui veulent se lancer dans cette belle aventure.

2. Quels services proposez-vous aux chambres d’hôtes ?

En plus des services classiques (hébergement en chambre d’hôtes, table d’hôtes, séjours à thème,…), la Chalinhôte propose des formations pour créateurs/repreneurs de chambres d’hôtes.

Nous souhaitons faire partager le fruit de notre expérience et proposons de leur transmettre les clés nécessaires à l’ouverture de leur propre chambre d’hôtes.

Les thèmes abordés (aspect économique, commercialisation, communication, vie au quotidien,…) seront traités sous un angle pratique, à partir de cas concrets, d’histoires vécues pendant 2 jours et demi.

Afin de favoriser au maximum les échanges et de personnaliser au mieux la formation, nous accueillons au maximum 4 projets par session. Quoi de mieux que de rencontrer ceux qui ont déjà vécu ce parcours dans le cadre de formations sur le terrain !

3. Comment voyez-vous l’activité de la chambre d’hôtes d’ici 5 ans ?

Au niveau des hôtes, nous ressentons les évolutions suivantes :

  • Rajeunissement de la clientèle avec une envie de liberté (pas de table d’hôtes tous les soirs, connexion WIFI…)
  • Une clientèle de plus en plus familiale (besoin de chambres de 3-4)
  • Certains hôtes de plus en plus consommateurs (nuitée sèche avec arrivée tardive et départ matinal comme dans un hôtel de passage)

En termes d’attente des hôtes :

  • Un rapport qualité/prix justifié
  • Des vraies maisons d’hôtes plus « professionnelles », avec de l’accueil et un réel échange avec le(s) propriétaire(s)
  • Etre hébergé dans un lieu différent de son chez soi avec du cachet, une âme.

En termes d’activité :

  • Elle sera de plus en plus forte sur des périodes de plus en plus déterminées
  • Nécessité d’aller chercher les gens pour les périodes creuses (activités,  stages, séjours organisés,…)
  • Faire preuve d’originalité et de « professionnalisme »
  • Avoir une communication intelligente

4. Le mot de la fin ?

Un choix de vie assumé, des voyages « sans bouger » au gré des rencontres passionnantes avec des hôtes d’horizons très variés. Une activité indépendante dont la règle première est qu’il n’y en a pas ! Enfin, une envie de pousser l’échange jusqu’à la communication de notre expérience avec des personnes désireuses d’ouvrir leur maison à des hôtes !

Lien site internet : La Chalinhôte
Lien direct formation  : La Chalinhôte formation chambres hotes

Jérôme Forget

Un commentaire

  1. Britavit

    Je partage tout à fait les points de vues d’Angélique et Olivier au sujet de l’attente des hôtes, et au professionnalisme demandé tout en gardant bien le côté « humain » contact… avec nos hôtes.

    C’est bien aussi de décentraliser (il y avait un vide de ce côté) ces modules de formation, belle vie à votre nouvelle vie…
    Brigitte

    Répondre

Laisser un commentaire