04-02
2011
Auteur : Jérôme Forget
Partager :

A l’occasion de mon déplacement en Meuse, dans la ville « Renaissance, d’art & d’histoire » de Bar-le-Duc pour le colloque tourisme, culture et internet, j’ai eu le bonheur de séjourner dans la seule chambre d’hotes installée au sein de la ville haute, le quartier historique de la ville. Un trop court séjour dans la chambre d’hôtes : La Renaissance si chaleureuse, accueillante et très humaine, représentée par sa propriétaire Madame Thomas. J’ai ainsi pris le soin de recueillir son témoignage en tant que propriétaire de chambres d’hotes. Nul besoin de dire qu’il s’agit de l’hébergement où séjourner lors de votre découverte de Bar-le-Duc mais attention, les disponibilités se font rares… Merci Edith et Pierre 😉

Présentez vous et votre maison d’hôtes en quelques mots :

Nous sommes arrivés depuis le Sud à Bar-le-Duc il y a déjà 7 ans… Nous avons trouvé la Meuse magnifique, des paysages rares que nous ne trouvons peu. Bar-le-Duc est une ville calme ou la qualité de vie est exceptionnelle. Nous avons restauré cette maison ancienne au cœur du quartier Renaissance de la Ville Haute, quartier sauvegardé afin d’ouvrir des chambres d’hotes.

Pourquoi avez-vous ouvert des chambres d’hotes :

Il n’y avait ni hôtels, ni chambres d’hotes en ville haute. Nous étions convaincus que le voyageur qui vient à Bar le Duc qu’il soit d’affaire ou de loisir, avait besoin d’un lieu comme une chambre d’hôtes.  Il s’agit bien là d’une décision personnelle avant tout. Je ne me satisfaisais pas d’être à la retraite et de « ne rien faire », j’aime les autres et surtout donner aux autres. Nos hôtes recherchent systématiquement une qualité dans l’accueil et un relationnel fort.

Quel est votre meilleur et/ou pire souvenir passé avec l’un de vos hôtes :

2 jeunes femmes sont restées 1 mois et n’ont nullement respecté le contrat de location. De plus d’être réellement irrespectueuses envers mon mari et moi-même, elles m’ont laissé la maison d’hôtes dans un état pitoyable et j’ai du courir après le paiement de leur séjour en chambres d’hotes. Fort heureusement, il s’agissait là de notre seule mauvaise expérience ! Aussi bien la clientèle étrangère que française est charmante.

Quels conseils pourriez-vous donner aux futurs propriétaires de chambres d’hotes ou gites ruraux :

Il est important de travailler avec son âme, avant tout par passion plus que pour faire de l’argent. On récupère largement à long terme par la fidélité, nos clients de nos chambres d’hôtes sont heureux, parlent de nous et nous font de la bonne publicité.

Votre mot de la fin en tant du propriétaire de chambres d’hotes :

Je me réalise avec mes chambres d’hôtes, elles m’apportent énormément de joie et de bonheur. Je souhaite cela à toute personne souhaitant faire des chambres d’hôtes !

Voir site internet de la chambre d’hotes la Renaissance et voir le site internet de la ville de Bar-le-Duc.

Jérôme Forget

Laisser un commentaire