12-10
2010
Auteur : Jérôme Forget
Partager :

Plusieurs relais peuvent vous aider à promouvoir votre établissement :

Au niveau local, l’office de tourisme ou le syndicat d’initiative sont des partenaires de premier plan. Leur but est de promouvoir le tourisme sur leur territoire et donc les hébergements touristiques. Entretenir de bonne relation avec l’office de tourisme de son territoire peut être bénéfique pour établissement puisqu’il est généralement le premier acteur que vont voir les touristes, à leur arrivée. La communauté de communes ou la communauté d’agglomération peut également être un partenaire important. Même si, elle n’a pas la compétence tourisme, la « C.C » est en relation avec des acteurs du territoire qui peuvent vous aider à trouver de la clientèle. On pourrait notamment penser aux festivals, qui sont des acteurs dynamiques et avec qui vous pourriez créer des partenariats.
Au niveau départemental, les Comités Départementaux du Tourisme (CDT) sont des acteurs incontournables. Ils ont pour but de promouvoir le tourisme au niveau départemental.
Au niveau régional, les Comité Régionaux du Tourisme (CRT) élaborent les objectifs à moyen terme du développement touristique régional, dans le cadre d’un schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. Leurs actions sont plus larges mais ils peuvent être des partenaires de choix. Ils vous fourniront des informations précieuses sur l’état du tourisme dans votre région, le profil de la clientèle, les taux de fréquentation et les projets touristiques en cours.

Il vous est impératif en tant que propriétaires de chambres d’hôtes ou gîtes ruraux de connaître vos interlocuteurs tourisme au sein de vos relais institutionnels et d’entretenir de bonnes relations avec eux dans un but de promotion globale de votre territoire. Si ces relais ne vous apportent pas ou peu de réservations directes, ils vous adresseront tout de même de précieuses informations sur les orientations du développement touristique de votre territoire…

Un commentaire

  1. Britavit

    Bonjour,

    Encore faut-il que nos interlocuteurs du tourisme aient envie de dialoguer avec nous!
    Je suis très heureuse de voir certains territoires où ces organismes vont au-devant des hébergeurs pour les écouter, les guider…
    J’ai assisté à une présentation en Avril, faite par des offices du tourisme. Le thème étant « Office du Tourisme metteurs en scène du territoire ». Véritable offensive de charme des OT vers les élus (municipaux, conseil général…)et peu de paroles aux « acteurs » du tourisme (hébergeurs…)qui d’ailleurs n’étaient pas vraiment conviés.

    C’est mon avis personnel, avec l’arrivée d’internet, les OT vont devoir de plus en plus se regrouper (quelqu’un s devront disparaître), se professionnaliser (personnel diplômé)et aussi revoir leur copie tarifaire.
    On ne peut demander la même cotisation à un hébergeur situé dans une commune très touristique (ex Sarlat) et à celui qui se trouve à 50kms de cette zone.
    Les hébergeurs supportent une cotisation élevée (ex à Beaumont 4 chambres : 90 €) en rapport avec un restaurant qui lui va payer 50€ (plus 25€ de photo s’il le veut). Le restaurant aura un chiffre d’affaire d’autant plus important si les manifestations organisées par l’OT se déroule dans sa commune.
    Brigitte

    Répondre

Laisser un commentaire