30-07
2010
Auteur : Jérôme Forget
Partager :

Selon les statistiques officielles du gouvernement, 43% des gîtes ruraux et 33% des chambres d’hôtes sont créés à l’aide de subventions délivrées par le Conseil Général. Cette aide est en moyenne de 18 100€ pour un gîte et 4 100€ pour une chambre d’hôtes, atteint jusqu’à 30% des investissements HT et varie selon les départements.

Ces aides sont souvent associées à l’obtention d’un des trois labels nationaux : Gîtes de France, Clévacances et Accueil Paysan. Il vous faudra préparer un dossier comprenant entre autres, une lettre d’intention du demandeur, une note de présentation de l’opération, un devis descriptifs et estimatifs de l’opération et un plan de financement. Attention, ces aides vous coûtent la cotisation annuelle et la commercialisation parfois exclusive de votre établissement sous la marque d’un label pour une durée déterminée. Certains propriétaires ne préfèrent ainsi ne plus chercher à bénéficier de ces subventions pour privilégier une réelle liberté d’exploitation.

Il existe ensuite des aides spécifiques à certains départements et certaines initiatives à étudier au cas par cas. Par exemple le Fonds européen de développement régional (FEDER) contribue à la correction des déséquilibres régionaux en soutenant le développement économique dans les régions en retard ou en phase de reconversion et Le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) intervient dans le cadre du deuxième pilier de la PAC en finançant les programmes de développement rural de certaines régions.

Laisser un commentaire